linux for ever
la liberté s’accroit lorsqu’on la partage

Categories

Accueil > linux > archlinux > Comment l’on vient à archlinux ?

Comment l’on vient à archlinux ?

samedi 2 juin 2012, par alain

En comparaison d’un système linux comme ubuntu qui propose directement des interfaces graphiques pour l’installation du système ou l’ajout des logiciels, archlinux fait figure de système réservé à des geek qui se la "pète".

Et la présentation que fait wikipedia d’archlinux résume effectivement assez bien l’impression que peut ressentir un nouvel utilisateur".

« Arch Linux a été conçue pour être le système d’exploitation parfait pour les utilisateurs avancés. Sa philosophie sans artifices ni outils de configuration est très proche de Slackware dans le sens où elle requiert un certain niveau de connaissances pour être installée, mais elle reste toutefois simple à maintenir. Le reste de la philosophie de Arch peut être résumé en trois points :

  • Rester simple et légère (selon le principe KISS) ;
  • À un moment ou à un autre, un utilisateur aura besoin de comprendre comment fonctionne son système pour pouvoir le dépanner. L’utilisation d’un environnement graphique masquant généralement le fonctionnement du système finit souvent par rendre l’utilisateur incapable de résoudre des problèmes qui y sont liés ;
  • Arch autorise les utilisateurs à contribuer de la manière qu’ils le souhaitent tant que ces contributions ne vont pas à l’encontre des idéaux de conception ou de philosophie.

A l’épreuve des faits, c’est assez vrai mais pour faire une analogie avec la musique ou le pilotage d’engins divers (volants, roulants, surfants ....) est ce parce qu’un instrument est difficile d’apprentissage ou qu’un engin n’est pas mettre entre toutes les mains qu’il faut se priver du plaisir qu’il peut procurer ?

Sans faire de l’élitisme, c’est aussi de plaisir qu’il s’agit - comme celui que peut procurer le montage de son propre PC

Si j’avais un conseil à donner aux amateurs je leur dirais que le niveau minimum pour archlinux c’est de savoir utiliser nano (un éditeur qui peut fonctionner sans environnement graphique) et qu’avec un peu de persévérance ils pourront tirer de grandes satisfactions de leur système.

Arch n’est pas le système parfait mais j’ai toujours réussi la ou j’avais échoué (*) avec d’autres systèmes réputés "plus faciles" comme pour faire tourner X-plane 9 sur une distribution 64bit :-)

(*) Mais cela ne veut pas dire que c’est impossible.